laser stylo

Recherche Populaire: Sabre Laser
pointeur laser vert
pointeur laser astronomie

Introduction
Les lasers portatifs et les pointeurs laser sont populaires au Canada. Mis au point dans les années 1960, les lasers ont envahi plusieurs aspects de notre quotidien. Il reste que bon nombre d'usagers ignorent les risques qu'ils peuvent présenter.
L'usage des pointeur laser est de nos jours très répandu. Ces pointeurs sont très utiles pour les enseignants dans les classes ou aux réunions et conférences. Toutefois, à cause de leur prix abordable et leur omniprésence sur les marchés, ces pointeurs peuvent tomber dans les mains de tout le monde, y compris les enfants, et être utilisés de manière qui n'est pas recommandée par les manufacturiers.
Classification des lasers
Les installations à laser (fixes et mobiles) sont répertoriées selon le potentiel de risques que présentent leurs rayonnements dans des classes fixées selon la norme EN 60825-1. Ces classes, au nombre de quatre, sont encore divisées en sous-classes (cf. tableau 1). Seuls les laser jusqu’à la classe 2 sont inoffensifs (cf. également Dangers et risques pour la santé). ). Il est donc recommandé de n'utiliser que des pointeurs laser des classes 1 et 2, dont la puissance maximale ne dépasse pas 1 mW. Les lasers de puissance supérieure sont dangereux et nécessitent des installations et des mesures de sécurité supplémentaires. Les lasers des classes 3B et 4 ne peuvent être utilisés que de manière stationnaire.


Etiquetage européen

Etiquetage américain

Puissance typique en milliwatt (mW)

Exemples d’applications

Classe 1

Classe I

< 0,4 mW

scanners de caisse, lecteurs DVD

Classe 2

Classe II

< 1 mW

Pointeurs laser

Classe 3R

Classe IIIa

< 5 mW

Lasers de spectacles

Classe 3B

Classe IIIb

< 500 mW

Lasers de spectacles 

Classe 4

Classe IV

> 500 mW

Lasers de spectacles

Les risques de dangers
Les pointeurs lasers ne présentent un risque que pour les yeux. Bien qu'avec la plupart des lasers émettant dans le visible, le plus gros souci est le dommage à la rétine, la plupart des pointeurs lasers ont peu de chance de causer des dommages rétinaux permanents.
Les effets les plus probables après exposition directe à un faisceau laser provenant d'un pointeur sont les images résiduelles, l'éblouissement et les reflets aveuglants. L'éblouissement est une déficience visuelle de courte durée qui se produit après avoir été aveuglé par une lumière brillante. C'est comme regarder directement une ampoule et avoir sa photo prise en même temps. Cette déficience peut prendre quelques minutes.
L’œil humain possède un mécanisme naturel de protection contre les agressions de la lumière, le réflexe de fermeture des paupières (réflexe palpébral). Cette réaction se déclenche en un quart de seconde. Pour les lasers jusqu’à la classe 2, le réflexe palpébral empêche un dommage à la rétine lorsque le rayon laser arrive par accident directement sur l’œil puisque le temps d'émission n’est que de 0,25 seconde et que la puissance ne dépasse pas 1 mW. Néanmoins, si le réflexe palpébral est empêché ou ne fonctionne pas, des pointeurs laser jusquà la classe 2 peuvent endommager la rétine. C’est pourquoi il est impératif de ne pas viser les yeux ou le visage d'une personne avec un laser vert 10000mw
Voici quelques précautions que vous pouvez prendre :
Méfiez-vous des lasers offerts sur Internet ou à d'autres fins que le pointage ou les spectacles lumineux (par exemple, pour brûler un matériau ou faire éclater des ballons).
Vérifiez si le laser comporte des mises en garde, des dispositifs de sécurité et un mode d'emploi.
Choisissez un pointeur qui fonctionne uniquement lorsque vous appuyez sur un bouton. Vous ne risquerez pas de le laisser allumé par mégarde.
Ne pointez jamais le faisceau vers quelqu'un et ne le fixez jamais.
Ne dirigez jamais le pointeur laser sur un miroir ou une autre surface réfléchissante.
Ne pointez jamais une source de lumière vive, comme un laser, en direction du poste de pilotage d'un aéronef, ce qui constitue une infraction à la Loi sur l'aéronautique et peut compromettre la sécurité des pilotes et des passagers. Cette règle s'applique aussi aux automobiles et aux camions.

Étiquetage des lasers

L'étiquette des lasers contient des renseignements importants, comme la classification, la longueur d'onde (couleur) et la puissance du faisceau (exprimée en milliwatts/mW). On prévient également l'usager de ne pas fixer le faisceau directement ni à travers un instrument d'optique, comme un microscope, une loupe, un télescope ou des jumelles. Il y est parfois indiqué si le faisceau est visible ou non.
Voici des exemples de mises en garde pouvant figurer sur un laser :



Le fabricant doit également fournir à l'usager des renseignements sur les mesures de sécurité à prendre. Lisez attentivement l'information afin de comprendre les risques éventuels et la façon de vous protéger.
Réglementation
Deux pays, la Grande-Bretagne et la France, ont interdit la vente des pointeurs-laser de classe 3. En Suisse, comme en Allemagne, la préférence a été donnée à une information largement diffusée, afin de faire prendre conscience aux parents et aux éducateurs des éventuels dangers de ces pointeurs.
Pour mettre en garde la population contre les dangers potentiels des pointeurs-laser, et en raison de l'utilisation inadéquate que les enfants peuvent en faire, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait parvenir aux directeurs cantonaux de l'instruction publique, le 3 avril 1998, une lettre recommandant d'interdire les jeux utilisant des pointeurs-laser dans les cours d'école, accompagnée d'une mise en garde. Cette mise en garde ainsi qu'un communiqué de presse ont été distribués aux médias, qui s'en sont largement fait l'écho. De plus, en collaboration avec l'OFSP, l'IFICF a demandé aux distributeurs de pointeurs-laser de retirer de leur stock les pointeurs de classe 3 et de ne pas vendre de pointeurs aux enfants de moins de 14 ans. L'OFSP de son côté a averti par écrit les distributeurs de jouets que les pointeurs-laser ne sont en aucun cas des jouets. Depuis le 1er août 1998, une information sur les pointeurs-laser peut être consultée sur le site Internet de l'OFSP. Enfin, celui-ci prévoit d'éditer l'automne prochain une brochure d'information sur les dangers potentiels des visée laser